Les conférences

Rendez-vous dans l’Espace conférence [HALL FEU].

13 h La ménopause en rigolant

Marie Josée Deck – La Maisondor

Prise de poids, bouffées de chaleur, blues, irritabilité, réveils nocturnes, peau asséchée: la ménopause est un temps souvent présenté et représenté par toutes sortes de travers peu réjouissants.
Mais ces manifestations peuvent largement être évitées et l’on peut alors vivre le formidable potentiel de liberté et de partage qu’offre cette période de Vie !

13 h Vers une utopie concrète !

M. Sanchez & J.P. Bourreau – Maison de la pédagogie Mulhouse

Cette association, créée en octobre 2015, accueille toutes les personnes pour lesquelles la pédagogie peut devenir un puissant levier de transformation de l’École. Depuis, à travers ses activités, elle met en avant de nombreuses innovations et expérimentations pédagogiques et tisse des liens grandissants avec des acteurs locaux dans différents domaines autour de l’éducation. Comment ? Avec quelles valeurs et quelle(s) conception(s) de la pédagogie ?
L’ouvrage « Des chemins pour apprendre » sera présenté à cette occasion. (Chronique Sociale – 2018)

13 h Se dirige-t-on vers un monde sans travail ?

Fleur Laronze, juriste spécialisée en droit du travail, Université de Haute-Alsace et Université de Strasbourg & Philippe Gillig, économiste à l’Université de Strasbourg, chercheur au Bureau d’Économie Théorique et Appliquée.

Conférence débat organisée dans le cadre « L’université en campagne…contre les idées reçues »

Alors que la France connaît depuis des décennies un chômage de masse, les capacités des machines et autres algorithmes ne cessent de progresser. Doit-on s’inquiéter de la disparition du travail ? Ou s’agit-il d’une simple transformation du travail ? Une juriste en droit du travail et un économiste tenteront d’éclairer le débat, quitte à bousculer certaines idées reçues.

  

15 h Bure : la Bataille du nucléaire !

Gaspard Dallens 

Un sarcophage gigantesque censé tenir des dizaines de milliers d’années ! C’est au nom de ce projet fou, qui serait le plus grand chantier d’Europe, que Bure se transforme en zone grillagée et quadrillée de gendarmes. Pour l’industrie nucléaire, ce territoire relégué serait l’exutoire ultime des déchets radioactifs. Immergez-vous dans l’engagement des habitants. Vivez l’histoire d’une rébellion déterminée contre la « poubelle atomique».

15 h Qu’est-ce qui nous arrive ?

Pierre Mougel -Heilpraktiker spécialisé en médecine traditionnelle chinoise

Stress, épuisement, angoisses, burn-out… : les réponses et les remèdes de la traditionnelle chinoise pour aller de la peur à la confiance.

 

15h Quel avenir pour le travail ? Quelle civilisation du bien vivre ?

Paul Ariès – politologue, directeur de la revue les Zindigné-e-s, collaborateur du film j’ai (très) mal au travail, auteur d’une quarantaine d’ouvrages consacrés notamment à la question du travail, hier, aujourd’hui et demain.

Le XXIe siècle sera-t-il celui de la fin du travail obligatoire ? Sera-t-il celui de la fin de la condamnation multimillénaire : « Tu gagneras ton pain à la sueur de ton front » ?  Faut-il s’en réjouir ou s’en inquiéter pour nous ou nos enfants ? Les robots feront-ils le sale boulot ou prendront-ils notre place ? Paul Ariès en analysant les nouveaux modes d’organisation du travail et les nouveaux modes de management propose des éclairages pour aujourd’hui et demain. Est-il certain qu’on travaillait davantage autrefois…alors qu’au moyen-âge un jour sur trois n’était pas travaillé ? Le rapport au travail est-il le même selon les milieux sociaux ?Travaille-t-on seulement pour un salaire ou pour l’utilité de ce qu’on fait ? Quelle est la place des relations avec les collègues ? Pourquoi autant de souffrances au travail aujourd’hui ? Comment réenchanter le travail ? Comment lui redonner du sens ? Faut-il travailler moins et autrement pour travailler tous ? Faut-il au nom du progrès accepter tous les gains de productivité alors que beaucoup sont énergivores et destructeurs de la planète ? Que penser de la proposition d’un revenu universel inconditionnel ? Comment dissocier autrement nos revenus du travail ? Le travail doit-il rester cet instrument de torture ou doit-il devenir une oeuvre ? Comment en finir avec la centralité du travail dans nos existences tout en nous construisant nous-mêmes à travers nos multiples activités ?

 

17h Cas d’école

Michel Hutt

Depuis Le cri du Colibri, paru en 2015, Michel Hutt consacre chacun de ses romans à la Transition, qu’il met en scène de manière vivante et abordable par tous. Avec Cas d’école, il se penche plus particulièrement sur la pédagogie et l’éducation, avec cette question centrale : l’énergie scolaire est-elle renouvelable ? Ce nouveau récit, qui aborde largement les savoir-être et les relations familiales, s’appuie sur deux personnages féminins qui consacrent leur vie à l’enseignement, l’une en mode « traditionnel », l’autre de manière beaucoup plus joyeuse et satisfaisante. Une réflexion nourrie par ses vingt-sept années de carrière dans l’Education Nationale, qu’il a choisi de quitter définitivement l’an dernier.

17h Education somatique

Sylvain Sassaro, Carole Wick et Anne Saletes 

Le travail, qu’il soit intellectuel -physique nécessite que notre corps s’adapte à ses caractéristiques. Il a déjà été démontré qu’à partir du moment où notre organisme fonctionne bien notre pensée est plus claire. Comme le disait Saint Augustin « Un esprit sain dans un corps sain ». L’association Transmose propose ici de pratiquer quelques mouvements pour mettre les différents parties du corps en relation avec nos émotions et notre mental, visant souplesse et fluidité.

17h L’aluminium : un visiteur silencieux et indésirable.

Pr Romain Gherardi –  Neuromuscular Pathology Expert Center – NeuroMuscular Reference Center GNMH – Henri Mondor Hospital, Créteil France – « Biology of the neuromuscular system » – INSERM U955 E10 & Paris-Est University

Aucun métabolisme ne s’est adapté à l’aluminium, entré trop récemment au contact du vivant. La toxicité chronique de l’aluminium rend sa présence indésirable dans les cosmétiques (cancer du sein), dans l’eau et l’alimentation (reprotoxicité, neurotoxicité, osteomalacie) et dans les vaccins (encéphalomyélite myalgique/syndrome de fatigue chronique). Après avoir compris l’origine vaccinale de  la myofasciite à macrophages, l’auteur a révelé la biopersistence, la migration, et la neurotoxicité  des adjuvants aluminiques des vaccins.

 Ciné débat

Rendez-vous dans l’Espace conférence [HALL FEU].

13 h| Les pieds sur terre

De B. Combret & B. Hagenmüller

Au cœur de Notre-Dame-des-Landes, le Liminbout, hameau d’une dizaine d’habitants tient le haut du pavé. Agriculteur historique, paysans syndicalistes, locataires surendettés venus chercher une autre vie, squatteurs plus ou moins confirmés y apprennent à vivre et à lutter ensemble au quotidien. « Ici, disent-ils, on ne fait pas de la politique : on la vit. » Loin des représentations habituelles de la ZAD, le film est une immersion dans le huis-clos de ce village devenu au fil des années symbole de la lutte contre l’aéroport et son monde.

14 h | Futur d’espoir ? 
De Guillaume Thébaut – débat avec le réalisateur

Film documentaire qui suit le parcours d’un jeune de 17 ans qui se questionne sur le monde. Au travers d’une quinzaine d’interviews ce jeune garçon va construire sa propre opinion sur l’agriculture. Il découvrira que ce monde là est moins joyeux que ce qu’il s’imaginait. Pourtant, ce jeune, plutôt que de souligner ce qui va mal dans le monde agricole, va tenter de montrer ce qui va bien ; des alternatives, qui selon les personnes interviewées, se présentent comme des solutions aux systèmes agricoles actuels.

15 h | La Sociale
De Gilles Peret

En racontant l’étonnante histoire de la Sécu, La Sociale rend justice à ses héros oubliés, mais aussi à une utopie toujours en marche, et dont bénéficient 66 millions de Français.

17 h | A Bure pour l’éternité
de A. & S. Bonetti – débat avec G. Dallens, auteur de « Bure : la bataille du nucléaire »

Bure, Meuse, Lorraine, 90 habitants environ, l’un des territoires les moins peuplés de France. Ici, l’industrie du nucléaire envisage d’enfouir les déchets nucléaires les plus radioactifs et donc les plus dangereux des centrales françaises (voire européennes). Le projet date du début des années 2000, et a tout de suite fait naître des oppositions citoyennes, politiques, scientifiques. Fruit de ces luttes, à quelques kilomètres de ce qui n’est encore qu’un laboratoire, une maison de résistance à la poubelle nucléaire, à cette énergie et à son monde (c’est son nom), est née il y a un peu plus de dix ans, où les militants se croisent, échangent leurs savoir-faire, luttent, et imaginent le monde de demain. Un lieu unique en Europe que ce documentaire propose de présenter.

17 h | Je suis mon village

Avec Chantal Guillaume – débat avec la réalisatrice

Un film sur la citoyenneté, la démocratie participative locale. Une prise de conscience de la réalisatrice Chantal Guillaume depuis les attentats. Comment fait-on pour vivre ensemble? Que cherche-t-on? Créer des rencontres c’est plein de petits bonheurs… Trouver sa place, faire sa part, exister. La richesse humaine est dans nos différences. TOUS ÉGAUX, TOUS LIBRES… TOUS ENSEMBLE : CITOYENNES, CITOYENS… CONSTRUISONS LE MONDE DE DEMAIN!

 Contes

Contes musicaux
| Extérieur – Yourte |
14 h – 15 h – 16 h – 17h
Conte musical ‘Croche-note’ avec la Cie Grenouille, accompagnée de Pierre Hossein.
Il y a très longtemps, dans un petit village, vivait un musicien qui aimait fabriquer et offrir de magnifiques instruments de musique.

 Ateliers

Éco-construction : Sur Inscription

Avec Laetitia JETZER de Ocre Rouge et Rachel PIQUEMAL de Stuc-Patine-décor.

| Hall Air  | Adultes
10 h 30 | Chaux devant !

Une initiation pratique à l’univers de la chaux et des pigments naturels, apprendreà fabriquer et mettre en oeuvredes badigeons et enduits fins pour des finitions décoratives murales au naturel.

15 h 30 | Enduits « maison »

Réaliser ses propres enduits à base de chaux et pigments naturels.

14h | Le pain : goût des anciennes céréales
| Hall Air | Tout public
Avec Christophe, paysan boulanger.
Qu’elle est l’influence des variétés et espèces de céréales sur le goût pain ? Apprenez à reconnaître le goût et les épis des différentes espèces de céréales !

15 h 30 | Vivre ensemble
| Yourte | Tout public
Avec Élisabeth HINCKER JAEGLÉ.
Atelier intergénérationnel. À la rencontre de soi et des autres joyeusement en jouant, en apprenant, en écoutant, en regardant et en expérimentant d’autres surprises sensorielles.

17 h | Gérer les ruches pour les abeilles
| Hall Air | Adultes
Avec Bernard BERTRAND.

La gestion classique d’une ruche est orientée vers son exploitation contrairement à la ruche de biodiversité (ou de conservation) qui n’a d’autre objectif que le bien-être des abeilles qui l’occupent. Ensemble nous discuterons pour savoir comment accompagner ces ruches pour satisfaire au mieux leur besoins vitaux et atténuer les agressions qu’elles subissent.

 Théâtre

Rendez-vous dans l’Espace conférence [HALL FEU].

13 h | La Travail expliquée à mon chef
Cécile Canal – Cie CRSE

Alice, standardiste au ministère de l’intérieur ose nous parler sans complexe de salaire à vie et de décroissance. Cette « surprise » théâtrale attendrissante et drôle, mais aussi pleine de poils à gratter est entièrement d’actualité !

20 h | La violence des riches
Cie Sens Ascentionnels

Critique, drôle et mordante, inscrite dans une démarche d’éducation populaire, cette création, inspirée des travaux des Pinçons Charlot n’est sans doute pas du « beau théâtre » trop bien ficelé, mais il y est question de ce que nous tissonsous tissons face à une violence des riches qui menace l’humanité entière.

 Concert

Rendez-vous dans l’Espace Pinède [DOME].

17 h |BRIN DE SCENE – Apéro concert
Avec Diven Reinhardt

Pour Diven, Django est un point d’ancrage. Venez découvrir un chemin, au gré des influences du swing, de la bossa nova, du be-bop, du
jazz fusion (funk, rock…).

Rendez-vous dans le Hall Feu

21 h | Tram des Balkans

Kobiz Project, 5ème opus de TRAM des Balkans, ouvre des horizons vers l’Europe, la Méditerranée et l’Asie Centrale. Toujours imprégné par la musique klezmer et les airs traditionnels de l’Europe de l’est, le groupe de 5 musiciens est porté par 3 voix magnétiques et une rythmique volcanique ! Une joie communicative chantée dans une langue vagabonde, qui évoque l’amour, la nature et la toundra… le tout au service d’une liberté musicale singulière et émouvante aux envolées parfois improbables du violon et de la clarinette. Une belle soirée en perspective lumineuse, charnelle et humaine !