L'ASSOCIATION

Un état d’esprit, une volonté, des actions, une équipe...

Une association indépendante, engagée et militante

Cela fait désormais plus de trente-six ans que l’association se bat sur des thèmes qui restent d’actualité alors que la société a fondamentalement changé depuis les années 80.

La première foire a été créée pour défendre des valeurs telles que l’agriculture biologique et paysanne, la solidarité, la contestation du nucléaire.

A l’époque, c’était d’abord une foire des pains, vins et fromages bios organisée par une bande de copains. L’idée était d’unir producteurs et réseaux associatifs pour développer une contreculture à un monde qui s’engageait vers une agriculture fragilisant la terre, une société sacralisant l’argent aux dépens de l’humanité.

Elle s’installe à Rouffach, sans subventions, et prend forme grâce au bénévolat.

Elle a la chance de rencontrer son public ce qui lui permet de se rééditer durant toutes ces années.

Pour des raisons de sécurité, la foire a déménagé en 2007 à Colmar.

Elle reste néanmoins toujours organisée par des bénévoles, sans soutien financier extérieur, et veut toujours conserver cette même conviction : ce rôle de « poil à gratter » au sein de la société.

Aujourd’hui la prise de conscience est, certes, plus importante, les « écolos » ne sont plus pris pour des doux rêveurs. Mais il faut se garder de la tendance du green washing, dernier sursaut du capitalisme ; ce qui n’a rien à voir avec l’écologie que nous défendons : solidaire et décroissante.

A travers les rencontres que nous proposons entre les acteurs de la bio et de l’écologie, les chercheurs, les journalistes et les visiteurs ; la foire devient une réelle université populaire qui permet à chacun de s’informer, de se ressourcer et d’initier des solutions pour notre avenir.

L’engagement

La Foire Ecobio d’Alsace est l’une des six signataires de la Charte d’Aytré.

Cette charte est née de la volonté de quelques salons et foires de se retrouver et de communiquer autour de lignes directrices et de buts communs qui les animent.

Chacun, à sa manière, avec ses spécificités locales et historiques désirait se doter d’un texte fédérateur précisant les axes de travail et les réflexions à mener.

Les signataires ont également la volonté de constituer un réseau d’échange et de solidarité, tout en se donnant une visibilité dans la multitude des manifestations écologiques existantes.

Lors de la rédaction de la charte, deux maîtres-mots ont servi de fil conducteur : cohérence et respect.

Cohérence des idées et des pratiques ainsi que des actions et des démarches de tous les acteurs.

Respect de l’environnement, de la planète, du public, des intervenants, des autres foires et salons, des travailleurs…

Cette cohérence trouve également un fort écho dans le mode de gouvernance de l’association elle-même.

Souhaitant tendre vers plus de démocratie, en profitant des outils offerts notamment par la sociocratie*** et l’intelligence collective, les bénévoles se forment depuis plusieurs années.

L’organigramme n’a jamais été pyramidal.

A l’assemblée générale, les budgets sont votés et alloués à des groupes (conférence, animation/spectacle, aménagement, exposant, communication…) qui les gèrent en toute liberté.

Ces groupes sont alors autonomes.

Depuis 2 ans, les responsables sont nommés par un système d’élection sans candidat.

(Lors de l’AG, chaque votant reçoit la liste des membres à jour de leur cotisation et propose 15 noms donnant ainsi à certains la possibilité de refuser leur nomination.

Les 10 premiers sortants deviennent membres du comité.)

Les bénévoles

En France, la Foire Ecobio d’Alsace et Primevère à Lyon  sont les plus grandes manifestations de ce type,  organisées par des bénévoles.

 

L’objectif principal de l’association est de préserver son indépendance et son esprit critique pour se placer au cœur du débat et de l’action militante pour la survie de la planète.

 

Sa volonté est de sensibiliser un large public à la protection de l’environnement et de la vie, dans un esprit de respect et de solidarité entre les hommes.

 

Elle est également destinée à promouvoir les alternatives écologiques dans tous les domaines.

Aujourd’hui, ces alternatives existent.

Elles reposent sur des recherches scientifiques et sont sources de progrès et d’avenir.

 

Tout au long de l’année, Eco bio Alsace soutient des initiatives de terrain et des associations écologiques, caritatives, humanitaires…

 

Pendant les 4 jours de la Foire, elle leur permet alors de se faire connaître et de promouvoir leurs actions.

L’association est composée d’environ 70 membres issus de divers horizons socioprofessionnels qui mettent en commun, tout au long de l’année, leurs compétences et leurs expériences.

35 ans

 

Des bénévoles militants !

Il était une fois la Foire EcoBio

les dates clés

Années 1960-1970

Quelques agriculteurs alsaciens délaissent les pratiques agricoles intensives au profit d’une approche plus respectueuse de l’environnement où la qualité des produits prime.

1972

C’est sous la houlette d’Henri Bannwarth que quelques précurseurs mettent en place un circuit de distribution des produits issus de l’agriculture biologique et organisent un embryon de foire … Mais il est encore un peu tôt !

Années 80′

Premières crises agricoles, scandale des veaux aux hormones, mise en accusation des pesticides, les pouvoirs publics reconnaissent enfin officiellement l’agriculture biologique.

1981

Quatre agriculteurs se regroupent et organisent la première foire pour l’agriculture biologique, la solidarité et la lutte contre le nucléaire.

1986 Pont de l’Ascension

La foire acquiert une dimension européenne à travers la catastrophe de la centrale nucléaire de Tchernobyl. Les liens inter-frontaliers se fortifient. Face à la passivité des pouvoirs publics français, la foire mobilise, interpelle…

Années 90′

Désormais, chaque année, la foire choisit une thématique. Elle quitte l’Allée des Remparts de Rouffach, s’agrandit et s’installe sur la place de l’église.

1998

La foire aborde le thème des OGM alors que la polémique commence à peine.

2001

La foire a 20 ans et a atteint ses limites d’extension à Rouffach.

2006

 

25ème foire éco-biologique autour d’un thème choc « la décroissance».  La foire accueille 30 000 visiteurs. Signature de la charte d’Aytré.

2007

C’est avec un brin de nostalgie que la foire quitte son berceau rouffachois devenu trop petit et trop contraignant.

Première édition  au Parc des Expositions de Colmar : de nouveaux outils pour de nouvelles ambitions :

  • 5 salles de conférences
  • Espaces dédiés aux familles
  • Augmentation des animations pour enfants & adultes

Avec des invités d’exception :

  • François Veillerette
  • Jacques Testard
  • Jean Pierre Berland

2008

L’avenir sera bio !

La foire en s’appuyant sur le rapport de la FAO de mars 2007 affirme que l’agriculture biologique peut nourrir la planète et que la bio représente une alternative viable et crédible. La foire accueille 46 000 visiteurs.

  • Première projection Cinéma militant
  • Soirée d’exception avec le concert de Raul Paz

2009

L’éco d’un monde bio.

La foire démontre que l’écologie offre des solutions alternatives à une économie mondiale en crise. Elle propose d’entreprendre autrement, une économie au service de l’homme et respectueuse de la planète, une bio accessible à tous.

  • Première pièce de théâtre engagé avec la Cie des Sens Ascensionnels

Parmi nos invités :

  • Jean Marie Pelt
  • Hervé Kempf

2010

Terre unique, biens communs.

La terre, l’eau, entre autres éléments naturels, ne doivent pas être privatisés pour le bonheur de quelques-uns uniquement mais doivent rester la propriété de tous.

2011

L’écologie solidaire pour construire l’avenir.

  • Le cinéma a dorénavant une salle dédiée.

La Foire fête ses trente ans avec pour invités d’honneur :

  • Albert JACQUARD.
  • Marie Monique Robin
  • Idir

2012

La ville en éco transition

  • Une exposition exceptionnelle avec Luc Schuiten
  • Un concert inouï avec Zebda

Des interventions fortes et engagées :

  • Jean Ziegler
  • Serge Latouche
  • Coline serreau

2013

Quelle métamorphose pour sortir des crises ?

Avec l’équipe du Larzac, une immense chaîne humaine est organisée en soutien à la ZAD de Notre Dame des Landes.

Nos hôtes :

  • Philippe Even
  • Michèle Rivasi
  • Susan Georges
  • Jean Paul Jaud

Electrisé par un concert :

  • D’HK & les Saltimbanks

2014

Tricotons notre avenir

Invitation aux visiteurs et aux acteurs de la foire à réaliser des choses simples et individuelles pour créer du collectif.

Clin d’œil à nos petites actions qui sont toutes déterminantes pour construire notre avenir.

Avec :

  • Christian Jacquiau
  • André Cicolella

2015

Sale temps pour le climat…Mobilisons-nous !

  • Devant un public conquis, le théâtre prend ses marques. Comme le cinéma avant lui, il devient un moyen alternatif de traiter des sujets de fond, avec une pièce par soir.
  • Avant-première de « Merci Patron », avec François Rufin

2016

Osons rester humains !

10 ans à Colmar : une fréquentation de 50 000 personnes, plus de 50 animations et ateliers par jour.

Un programme prestigieux, avec :

  • Franck Lepage
  • Alain Guyard
  • La CIMADE
  • Silvia Peres Vittoria

2017

Destination Démocratie

En pleine période électorale, la foire saisit l’occasion d’ouvrir un grand débat politique :

  • Agora
  • 32 conférences
  • 24 cinés/débats
  • 7 pièces de théâtre
  • 3 soirées concert, dont :
  • HK & les Saltimbanks, avec leur chanson phare, devenue notre emblème : « ON LACHE RIEN ! »